Prise de marques à Luderitz: ça promet !

A partir du 1er novembre, commencera un mois de compétition non stop sur le spot de Luderitz (Namibie) afin de faire le plein de runs mais surtout dans le but d’atteindre la plus haute vitesse possible en kitesurf. Tous les riders les plus rapides du monde sont donc dans les starting blocks afin de remettre le kite sur la première ligne des tablettes de la vitesse mondiale. A en juger par la vidéo ci-dessous relatant les runs de « préchauffe »…ça promet !

LuderitzSpeedChallenge09(1)

Toutes vos infos et photos: eric@chinook-leucate.com

L’Hydroptère à 52,86 nds

Pour l’instant, c’est encore une vitesse instantanée et non une moyenne sur 500 mètres comme le règlement le stipule. Mais l’équipe de l’Hydroptère travaille à gagner encore en vitesse pure. Samedi 4 octobre, les 6 tonnes de carbone ont déboulé à près de 100 km/h en pointe dans le golf de Fos sur mer. L’occasion pour le staff de tourner une vidéo afin de marquer le coup et se motiver encore pour les progrès à venir.

eric@chinook-leucate.com

Cattelan, Douglas et Caizergues full speed !

Voici les 3 hommes actuellement les plus rapides à la force du vent de tous les temps : Seb Catman (50,26 nds), Robert Douglas (50,54 nds) et Alexandre Caizergues (50,57 nds). 3 runs magiques à plus de 93 km/h, effectués lors du Luderitz Speed Challenge qui se déroulait jusqu’à aujourd’hui et ce depuis le 15 septembre. Une fermeture initialement prévue le 13 octobre mais avancée faute de prévisions motivantes pour les jours à venir.

eric@chinook-leucate.com

Le run de Seb Cattelan

Comme évoqué hier, Sebastien Cattelan a frappé fort ce vendredi 5 octobre en passant officiellement la barre des 50 nds avec 50,26 nds sur 500 mètres lors du Luderitz Speed Challenge. Même si les chronos semblent évolués encore ces dernières heures puisque Alexandre Caizergues a été validé à 50,57 nds, force est de reconnaître l’exploit du toulousain d’origine. En attendant plus d’infos sur l’actualité bouillante de la compétition namibienne, voici une petite vidéo montrant une partie du run de Catman lors de sa performance.

eric@chinook-leucate.com

L’hydroptère en balade à 46,8 nds

Non, même pas pour faire un record…juste pour le plaisir. En effet, depuis le 15 juin, Alain Thébault et l’équipage de l’hydroptère sont en phase de course et se sont offerts un petit chrono pour le plaisir en rade de Hyères dans un vent de 20/25 nds. Sachant que les conditions optimales de l’insecte seraient de 25/30 nds pour prendre le record absolu de vitesse à la voile, le meilleur reste à venir.

Le prototype est désormais en place du côté de Port Saint Louis du Rhône en attente de cet idéal. Pour patienter, une vidéo du précédent record personnel de l’équipe datant de 2007. Coeur fragile s’abstenir.

source: windsurfjournal

eric@chinook-leucate.com

l’Hydroptère se prépare pour le record

Le temps précédant la remise à l’eau de l’Hydroptère est compté. Démonté en Bretagne, transporté et remonté dans le port de Toulon, le chasseur de record est actuellement en cours d’étalonnage de toute la structure dynamique (foils et safrans) qui a été optimisée à l’image du gréement, pour encore plus de performances avec une zone rouge nettement repoussée.

S’en suivra la mise à l’eau, la campagne de réglages, pour passer alors à la phase clé : les tentatives pour reprendre le record absolu de vitesse à la voile sur la zone de Port Saint Louis.

En prenant en compte les moyens engagés, les compétences dédiées à ce projet et les chronos effectués avant l’optimisation de cette machine qui était déjà très bien née, quelque chose me dit que, si les conditions optimales de navigation sont réunies, windsurfers et kiters pourraient voir un drôle d’insecte leur prendre la vedette…

eric@chinook-leucate.com

Masters of Speed : suite et fin

ouvmosrecord.jpg mosrecord2.jpg

Après la journée historique du mercredi, les speeders ont repris le chemin du canal ce matin pour ce qui devait être une deuxième grosse journée de chasse aux records. C’était sans compter sur des conditions de vent plus que moyennes qui ont finalement poussé les organisateurs à fermer la session prématurément un peu avant 13 heures. Les chronos étaient en effet décevants et certains furent même victimes de déventes pénalisantes sur le run.

Tout cela n’est pourtant pas définitif car la structure « efficace » du MOS reste opérationnelle sur le canal des Saintes pour encore plus d’un mois, ce qui rend possible une prochaine période de course en cas d’alerte météo.

Rappelons pour finir les temps forts de la journée d’hier :

Nouveau record d’Angleterre pour Farrel Oshea ( 44,34 nds)

Nouveau record sur planche de série pour Patrik Diethelm (46,57 nds)

Nouvel overall speed record pour Antoine Albeau (49,09 nds)

La barre des 50 nds n’a jamais été aussi proche pour les windsurfers…à moins que le kiters ne refassent parler d’eux.