Même pas mal, même pas froid.

Le hollandais volant Ruben Lenten n’avait plus fait de session digne de ce nom depuis des mois. Survoltées, surtoilées, sur…estimées, ses catapultes de furieux ont fini par user et traumatiser sa cheville gauche. Il lui a fallu passer par la case blouse blanche, se faire opérer et rééduquer la machine avant d’envisager un retour. Sur un des spots qu’il affectionne, il a récemment repris goût à l’eau salée devant la caméra de Dave, son acolyte de kitecinema.com. Rodage en règle dans la brise nordique…