Les chronos s’affolent.

Anders Bringdal à 50,45 nds puis Antoine Albeau à 50,62 nds, la windsurf period du Luderitz Speed Challenge affiche enfin des chronos qui donnent le sourire aux speeders qui attendaient depuis des années que la barrière des 50 nds en windsurf soit franchie. Dans un vent étonnamment modéré qui lui ne passera pas le cap des 40 nds, les planchistes ont déjà rentabilisé leur billet pour la Namibie alors qu’il reste encore de belles journées pour enfoncer un clou déjà bien planté. Pendant ce temps, toujours en Namibie mais sur le spot de Walvis Bay, l’hydrofoil Vestas Sailrocket affolait les compteurs en effaçant dans le même instant de nombreux déboires dans la mise au point et les casses à répétitions. 54,08 nds sur 500 m avec une vitesse moyenne globalement stable à 52 nds, les accros de vitesse doivent à nouveau compter sur la machine de l’australien Paul Larsen. Dernier détail à propos du potentiel de l’engin durant les runs, une vitesse de pointe enregistrée à 61,92 nds. Vous avez dit rapide ?

Les nouveautés du blog dans votre boîte mail ? Abonnez-vous

Toutes vos infos et photos: eric@chinook-leucate.com

3 réflexions sur « Les chronos s’affolent. »

  1. enthousiasment tout çà!!! bravo à Antoine , Anders, Cédric, des champions incroyables et accessibles en plus!!! et bravo à Vesta ailrocket , un engin hallucinant!! bien beau en tous les cas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s